09 décembre 2017

– Conseil Supérieur de l’éducation (2017) –

Le plus récent avis du Conseil Supérieur de l’Éducation traite de la diversité des apprenants et des modes d’organisation scolaire à adopter afin de bien s’y arrimer.  Le Conseil  promeut  à cet effet l’affirmation d’une logique d’éducation inclusive pour tous qui, fondée sur le concept d’accès universel, s’incarnerait dans de nouvelles pratiques. 

Trois principes se trouvent au cœur de cette logique :

  • Envisager la diversité des élèves dans leur ensemble et offrir une éducation inclusive pour tous;
  • Maintenir des exigences élevées pour chaque élève et persévérer dans la recherche de solutions jusqu’à sa réussite;
  • Agir en amont sur les obstacles à l’apprentissage et privilégier les réponses collectives qui permettent de répondre aux besoins individuels.

Six orientations dérivant de l’application de ces principes sont pistées :

  • Suivre les élèves
  • Utiliser la marge de manoeuvre existante
  • Privilégier les solutions collectives
  • Développer une réflexion collective centrée sur une analyse pédagogique
  • Réaffirmer les visées inclusives du système scolaire québécois et promouvoir l’éducation inclusive
  • S’engager dans une démarche de recherche de solutions

Pertinent et très bien documenté, l’avis déposé impressionne par sa qualité ainsi que par le vent de fraicheur  qu’il fait souffler sur le domaine. Certes, concrétiser l’éducation inclusive auprès d’acteurs sociaux plus conservateurs et défensifs que ceux rencontrés à l’intérieur de l’enquête menée pourra s’avérer une tâche ardue ; certes aussi la capacité des avis du Conseil de peser sur les décisions réellement prises par des acteurs qui s’en désintéressent peut–être débattue. N’empêche, la hauteur des vues défendues par les auteurs de même que le caractère inspirant des histoires de réussite décrites à l’intérieur de l’avis nous paraissent largement suffisants pour animer un débat pressant à tenir et qui porterait sur l’organisation ainsi que sur le « comment »  de l’enseignement auprès des élèves différents (par exemple, ceux présentant une déficience intellectuelle).

Pour lire le document