25 mai 2020

Le MSSS[1] a rendu public, en décembre 2019, ses rapports statistiques annuels. Ces bases de données agrégées proviennent des rapports statistiques annuels des centres de réadaptation pour personnes présentant une déficience intellectuelle (AS-485).
 
Les rapports déposés confirment que cinq centres d’activités continuent de valoir pour plus de 80% des montants totaux.  Ce sont, par ordre d’importance, les Services adaptation et de réadaptation à la personne, les Ressources intermédiaires, les Résidences accueil, les Ressources résidentielles et le  Soutien aux programmes.

Une augmentation de 4% des montants alloués entre 2017-2018 et 2018-2019 est à documenter.   On observe que la part consentie à chacun des centres administratifs s’est, proportionnellement, peu modifiée.  Certains postes ont cependant obtenu des augmentations un peu plus grandes que d’autres.  Les montants alloués aux Services aux usagers en milieu naturel ou encore aux Ressources résidentielles ont ainsi progressé, alors qu’à l’inverse,  le Soutien aux programmes a décru.
 
La position de la SQDI sur au moins une de ces statistiques mérite, il nous semble, d’être rappelée.  Ainsi, un centre d’activité financièrement important,  celui associé aux ressources intermédiaires et aux ressources de type familial, est censé faire l’objet de visites ministérielles afin d’évaluer la qualité du milieu de vie des usagers. Les processus, politiques, procédures mis en place par l’établissement pour s’assurer de la qualité des services rendus aux usagers doivent alors être soumis à examen. Or le nombre, le sérieux ainsi que le suivi de ces visites et évaluations nous semblent, au regard des sommes investies, insuffisants, constat que l’actuelle pandémie met particulièrement en évidence.

 

[1] https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002403/?&txt=d%C3%A9ficience%20intellectuelle&msss_valpub&date=DESC