26 avril 2022

Gestionnaire nationale des opérations au programme « Prêts, disponibles et capables » chez Inclusion Canada depuis 2020, il s’agit d’un retour à la Société québécoise de la déficience intellectuelle pour Amélie Duranleau où elle était coordonnatrice provinciale de ce programme de 2014 à 2019.
Gestionnaire chevronnée et impliquée, madame Duranleau est heureuse de ce nouveau chapitre professionnel qui démarrera officiellement le 18 mai prochain. « C’est avec beaucoup d’humilité, de détermination et d’enthousiasme que j’accueille cette nomination. »

Madame Duranleau se joint à la Société avec des connaissances et des relations partout dans la province et au Canada. C’est d’ailleurs un de ses vœux chers de travailler avec l’ensemble de la communauté et des membres de la Société afin de rassembler tous les acteurs autour d’une même cause: la déficience intellectuelle. « Édifier ensemble une société juste et équitable avec et pour ces personnes, s’engager à faciliter le déploiement de leur plein potentiel et répondre adéquatement à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leur famille me guideront dans mes interventions. Je suis donc ravie de me joindre à la Société, à sa formidable équipe, qui s’investit depuis 70 ans à défendre les droits et à lutter contre les inégalités auxquelles ils sont confrontés. « 

Président de la Société, Emmanuel Rodrigue se dit aussi très heureux de la nomination de madame Duranleau. « Elle représente exactement la vision, l’engagement et les valeurs que nous prônons. Amélie est rassembleuse et nous n’avons nul doute qu’elle saura apporter la Société à bon port. C’est ensemble, tournés vers l’avenir, que nous travaillons maintenant ».

Bien que madame Duranleau entamera officiellement son mandat le 18 mai prochain, elle travaille déjà à la transition avec le directeur par intérim Stephan Marcoux. Le président tient d’ailleurs à remercier monsieur Marcoux. « Stephan a la cause et la Société québécoise de la déficience intellectuelle tatouées sur le cœur. Il s’est investi et dévoué corps et âme au cours des derniers mois et le conseil d’administration et moi le remercions sans retenue du travail colossal qu’il a accompli. Sans lui, nos regards ne seraient actuellement tournés vers l’avenir ».

Riche d’un parcours professionnel marqué de succès, de réussites et de réalisations, madame Duranleau aura beaucoup de travail au cours des prochaines semaines. Les consultations tenues auprès de la communauté et des acteurs par la Société amèneront beaucoup d’eau au moulin afin de prioriser les enjeux auxquels les 169 000 personnes présentant une déficience intellectuelle et leur famille font face quotidiennement. Elle a déjà à coeur la défense et la promotion de leurs droits. « Mon arrivée à la direction générale de la Société québécoise de la déficience intellectuelle s’appuie sur la ferme conviction que la promotion de l’inclusion des personnes ayant une déficience intellectuelle doit émaner de la vision partagée qui englobe tous les acteurs intervenant dans les sphères de vie de ces personnes. »